Aracataca

Aracataca est une petite municipalité du nord de la Colombie, dans le département de Magdalena. Située à 88 kilomètres de la ville de Santa Marta, Aracataca rend hommage au célèbre auteur Prix Nobel de littérature Gabriel García Márquez, l’un des plus illustres écrivains du XXe siècle. C’est également le lieu de naissance du grand photographe et dessinateur Leo Matiz Espinoza. Ses monuments, ses musées et son histoire artistique attirent chaque année de nombreux touristes.

Un peu d’histoire

Aracataca a vu le jour au cours du XIXe siècle. La région était alors le théâtre d’une importante guerre civile entre les conservateurs et les libéraux. Des centaines de personnes ont à ce moment quitté leurs villages à la recherche d’un endroit sûr. Quelques-uns de ces réfugiés se sont abrités dans l’hacienda de l’Italien Giacomino Costa Colón, qui possédait une grande plantation nommée “Santa Rosa de Aracataca”. Ce riche propriétaire décida d’offrir une partie de ses terres aux habitants de la région, permettant aux habitants locaux de subvenir à leurs besoins à travers la culture due tabac, du cacao et du bois.  

En 1885, les habitants du hameau fondèrent le village de Santa Rosa de Aracataca. Au fil du temps, la petite localité se développa : en 1894 avec l’introduction du télégraphe, en 1908 avec la construction du chemin de fer ; et en 1915 elle obtenu le statut de municipalité. 

Découvrir Aracataca

La route goudronnée menant à Aracataca laisse entrevoir un paysage verdoyant. Sous une chaleur ardente, les bananiers, les palmiers et les rizières défilent à l’horizon. 

En pénétrant dans la ville, on découvre une petite localité paisible. Les quelques lieux d’habitation sont entourés de mangroves et d’arbres. La ville a été plutôt bien conservée depuis le XIXe siècle. Avec le sable qui recouvre la ville, on s’attendrait presque à voir la mer à l’horizon.  

La plupart des monuments de la ville sont basés sur la vie et les oeuvres du grand Gabriel García Márquez. Après tout, Aracataca est sa ville d’origine. Les adeptes de ses livres ont tendance à penser que cette petite municipalité a souvent été choisie comme scène pour ses romans. Et ils semblent avoir raison. En lisant “L'Incroyable histoire de la candide Erendira et de sa grand-mère diabolique” ou “L'Amour aux temps du choléra”, on est projeté à Aracataca. Sur le bord de la route, on ne peut s’empêcher de s’arrêter devant La Bella Remedios Estatua, une statue qui rappelle la plus grande œuvre de l’écrivain, le livre “Cent ans de solitude”.

La Casa Museo Gabriel García Márquez est un musée situé en plein cœur de la ville. Il décrit la vie et le quotidien de ce grand homme. Des reproductions de ses objets personnels et de son beau mobilier y sont exposées. C’est probablement l’endroit le plus célèbre de toute la ville. Le musée a d’ailleurs été classé comme patrimoine historique par les autorités colombiennes. 

Après avoir visité ce musée, il faut également se rendre à la Casa del telegrafista. Les amateurs d’objets anciens y trouveront de vieilles machines à écrire, d’anciens projecteurs de film et quelques traces du passage de l’écrivain Gabriel García Márquez, affectueusement appelé Gabo.

À quelques mètres de là se dresse l’église San Jose de Aracataca. Sa façade de style colonial fraîchement repeinte est une pure merveille. Son intérieur, où la couleur blanche prédomine, est baigné dans une ambiance sereine.

Sans trop s’écarter, on se retrouve soudainement dans le Parque Lineal Macondo. Ce charmant parc traversé par un petit ruisseau et des fresques murales est souvent dépeint sur les cartes postales de la ville.  

À Aracataca, il faut également prendre quelques photos à la gare ferroviaire, véritable patrimoine historique du pays, ainsi qu’à la Plaza Ayacucho, un espace vert où l’on peut se mettre à l’abri du soleil.

Que faire à Aracataca ?

Mis à part ses monuments nationaux, Aracataca possède également un trésor qu’il faut absolument découvrir : sa cuisine locale. La texture exquise mêlée au goût du maïs et du beurre de Cayeye donne un mélange tout simplement délicieux. Le Sancocho de gallina criolla redéfinit complètement la recette du poulet créole. Et comment passer à Aracataca sans avoir goûté à son Bollo de yuca

Infos Pratiques

Le climat

Aracataca affiche un climat tropical. Là-bas, les températures oscillent entre 33°C et 36°C presque tout au long de l’année. Pour votre visitez, prévoyez un short, un t-shirt, un chapeau, des scandales et de la crème solaire. 

Comment y aller ?

Pour vous y rendre, il vous suffit de prendre un bus à la gare routière de la ville de Santa Marta. Le trajet dure environ deux heures et coûte dans les 12 000 à 17 000 Pesos colombiens.

Comment se déplacer dans la ville ?

La ville est assez petite et peut être visitée à pied. Mais il fait très chaud, et si vous avez un temps limité, vous pourrez visiter Aracataca en moto-taxi ou en cyclo-pousse moyennant 2 000 à 3 000 pesos colombiens.

Village
1 photo

Bonjour

Je suis Caroline de "Aventure Colombia". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
(+57) 1 702 7069