Vallée del Cocora

Véritable trésor de la Colombie , la vallée de Cocora abrite un écosystème très varié, endémique de la région andine du pays. La beauté de son paysage a fait de cette réserve naturelle l'une des destinations incontournables lors d'un voyage en Colombie.

Ses visiteurs gardent un beau souvenir de ses pistes de randonnées, l'air pur, sa forêt, ses gigantesques palmiers et ses magnifiques oiseaux. Situé à une dizaine de kilomètres de la pittoresque ville de Salento, Cocora constitue une aventure formidable pour les amoureux de la nature du monde entier.

Histoire de la vallée de Cocora

Plusieurs siècles avant la conquête espagnole, toute la région était peuplée par quelque 60 000 Indiens Quimbayas. La légende raconte que Cocora était l'une des plus formidables princesses de ce peuple. Son nom signifiait "étoile d'eau".

Les Quimbayas étaient une tribu forte. Ils vivaient dans des hameaux qui comptaient quelques dizaines de huttes. Ils étaient notamment célèbres pour leur travail d'orfèvrerie tout à fait exceptionnel. Mais l'esclavage et le traitement inhumain de la colonisation les ont condamnés à la disparition.

Après la colonisation, plusieurs paysans s'installèrent sur leur ancien territoire. Le bois du grand palmier à cire du Quindío était très prisé par les locaux. Pour préserver cet emblème de la Colombie, le président Belisario Betancur émit un décret. Ainsi, le lundi 16 septembre 1985, il fit de la vallée de Cocora une aire protégée. Au cours de la même année, elle fut intégrée au Parc Naturel National de Los Nevados.

La Vallée de Cocora, emblème naturel de la Colombie

La vallée de Cocora est l'un des plus beaux endroits de la Colombie. Une balade en plein cœur de cette réserve naturelle fait découvrir les merveilles de l'écosystème andin du pays. Découvrir la beauté de son paysage, sa belle forêt et ses immenses palmiers se révèle être une aventure exceptionnelle. Les paysages de la vallée de Cocora sont aujourd'hui célèbres dans le monde entier. C'est notamment la présence de ses célèbres palmiers de cire qui ont fait de ce parc une visite incontournable d'un voyage en Colombie.

Expédition pour la vallée de Cocora

C'est depuis la jolie ville coloniale de Salento que toutes les expéditions pour la Vallée de Cocora partent. Les 10 km qui séparent la ville et les premiers sentiers de randonnée se font généralement en Willys, d'anciennes jeeps militaires.

Depuis l'entrée de la vallée, des pistes de randonnée permettent d'explorer toute la réserve. Vous pouvez choisir de partir à pied, mais des excursions à cheval ou en VTT sont également possibles.

Deux circuits s'offrent à vous : Une première boucle de 5 km et une seconde, plus difficile de 12 km. Vous pouvez également échapper aux randonnées et vous rendre directement au champs de palmiers, mais il serait tout de même dommage de résumer sa découverte de la vallée de Cocora à ses palmiers, tant il y a à découvrir !

En cours de route, vous pourrez admirer la beauté de la campagne colombienne. À droite, une vaste étendue tapissée d'herbes qui se prolonge par les reliefs des montagnes. À gauche, les pentes d'une colline verdoyante.

En s'enfonçant un peu plus, la forêt andine remplace peu à peu les quelques pino romerón et les encenillos éparpillés dans la région. Une épaisse mousse verte recouvre les arbres, l'air devient plus humide et le bruit d'une cascade se fait entendre au loin.

Une passerelle en bois suspendu permet alors de traverser le premier ruisseau du territoire. Malgré la fatigue engendrée par la montée sur une pente rocailleuse, cette traversée demeure une expérience formidable. Certains racontent que des ours à lunettes, des toucans bleus, des tapirs des montagnes et des conures à joues d'or rodent dans le coin.

Plus haut, un embranchement permet d'écourter la randonnée. En prenant à gauche, vous pourrez vous diriger vers un espace de détente. Les plus endurants peuvent continuer à parcourir la jungle pour se diriger vers la " Casa de Los Colibries", la réserve de colibris. Là-bas, ces petits oiseaux virevoltent autour de leurs abreuvoirs rouges ou de quelques fleurs orange.

En progressant dans cette voie, la forêt s'éclaircit progressivement. Une maison en bois se dessine alors au loin, une aire de repos. En dépassant quelques champs de fleurs, vous découvrirez un banc en bois aménagé près d'un grand escarpement. De là, la vue sur la vallée de cocora est tout simplement magnifique. Les lointaines montagnes sont recouvertes de verdure et un immense tapis de végétation orne la vallée.

Les sentiers mènent tous à la Finca la Esperanza puis aux miradors avant de retrouver l'entrée de la vallée. Pour les 12 km de trek, il faut compter au moins 6 heures de marche, pour celui de 5 km, comptez environ 2 heures.

Palmiers de cire du Quindio

Symbole incontournable de la vallée de Cocora , les palmiers de cire occupent un immense espace découvert. Ces arbres endémiques sont les palmiers les plus hauts du monde. La plupart d'entre eux mesurent 60 mètres de haut, mais certains atteignent facilement les 80 mètres de haut. Dotés d'une longévité exceptionnelle, beaucoup sont centenaires et semblent vouloir atteindre le ciel à tout prix, tout en gardant leurs racines profondément ancrées dans la terre. C'est sans doute pour cette raison qu'ils ont été choisis comme emblème national.

Ces palmiers ont la particularité de vivre en pleine montagne, c'est d'ailleurs les seuls que vous pourrez voir dans un tel environnement. Ce sont également les seuls à pouvoir survivre dans un tel climat caractérisé par la pluie, la brume et le froid.

Menacé d'extinction pour l'exploitation de leur cire, ces palmiers sont aujourd'hui protégés par le gouvernement colombien.

Les fincas de la vallée de Cocora

Votre randonnée dans la vallée de Cocora vous fera passer à travers d'incroyables paysages mais aussi près de quelques fincas. Ces petites terres agricoles sur lesquelles on découvre une petite ferme ou auberge vous permettent de faire une pause ou bien de vous abriter si une averse surgit. Dans un cadre naturel et surtout tranquille, certaines fincas proposent le gîte et de servir à manger.

Le climat dans la vallée de Cocora

La Vallée de Cocora baigne dans un climat plutôt tempéré. La température ambiante varie entre 10°C et 20°C. Le temps est souvent pluvieux et nuageux, peu importe le mois de l'année. Un épais brouillard enveloppe parfois la région. Mais au cours de certains jours, le beau temps reprend ses droits et il fait soleil tout au long de la journée. Évitez tout de même de partir là-bas entre avril et mai ou octobre et novembre. Les fortes pluies sont fréquentes au cours de ces périodes.

Comment y aller ?

Si vous partez de Bogotá, il vous suffit de prendre un bus transrégional en direction d'Armenia. De là, embarquez à bord d'un autre bus pour la ville de Salento. A Salento, rendez-vous sur la Plaza de Bolívar. Vous y trouverez plusieurs chauffeurs de Jeeps qui accepteront de vous conduire à la Vallée de Cocora pour 4 000 à 5 000 pesos colombiens par personne.

Horaire et tarif

La Vallée de Cocora est ouverte tous les jours de 8h à 16h. L'entrée dans la réserve est gratuite. Toutefois, l'accès à certaines pistes de randonnée est payant. Emprunter la "Finca La Esperanza" coûte 3 000 pesos colombiens. Et il faudra débourser 5 000 pesos colombiens pour accéder à la "Casa de Los Colibries".

Bonjour

Je suis Caroline de "Aventure Colombia". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
(+57) 1 702 7069